le-mime-marceaux.jpg
A l'inverse du mime Marceau, dont les gestes exprimaient volontairement tous les messages qu'il souhaitait transmettre, nos gestes, même les plus infimes, traduisent le plus souvent une communication inconsciente. (Crédits photo : Arnaud de Wildenberg) Crédits photo : Le Figaro Magazine

Lors d'un entretien en tête à tête, une main sur le menton, un sourcil qui se lève, un nez que l'on gratte, une jambe qui se détend... sont autant de signes de communication non-verbale qu'il est de plus en plus à la mode de décrypter. Florilège des non-dits que véhiculent nos gestes... tout en sachant raison garder.

 

«Je ne recrute jamais un collaborateur qui, lors de l'entretien, fuit mon regard,raconte Jean-Louis, directeur à la banque Dexia. J'observe aussi ses mouvements. S'il marque un recul, j'essaie de le mettre plus à l'aise. » « Je suis intraitable avec mon équipe de vendeurs sur le maintien, renchérit Carole, manager chez Porthault, entreprise spécialisée dans le linge de maison de luxe. Pas de bras croisés, et l'on sourit avec ses yeux. C'est essentiel pour bien accueillir le client. »Les managers, comme les politiques, veillent à leur gestuelle, que ce soit pour un discours officiel, une présentation commerciale ou un entretien de recrutement. Il n'est qu'à les voir peaufiner leur style et leur discours par des stages de communication. Cette syntaxe corporelle peut renforcer, confirmer ou contredire des propos. « L'expression d'un message est à plus de 50 % non verbale, confirme Patricia Gleville, coach en communication. On ne peut se permettre de l'ignorer. »

Lire la suite sur le Figaro Magazine 21/08/2010

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :