tony hayward crise BP

 

Pas étonnant que cette photo d'un photographe du Guardian ait fait le tour du monde, illustrant en une image terriblement éclairante la communication de crise vacillante de BP et de son président Tony Hayward figé dans la symbolique de la honte : le front penché, trop penché pour rien voir excepté la crise, le poing replié sur la zone de la réflexion, le regard abîmé dans le passé ("Je veux revenir à ma vie d'avant" seront les mots qui sortiront de sa bouche)... Un patron de BP conforme à la synthèse pleine de sincérité qu'il livrera plus tard : "je suis profondément désolé et personnellement anéanti".

C'est peut-être aussi du fait de cette forte congruence que la communication de crise aura par son porte-parole échappé au complet désastre.

Tag(s) : #Monde économique

Partager cet article

Repost 0