voeux-sarkozy-bauroy-le-pen.jpgTrop politiques pour être au Net ?

Cette année, un certain nombre de cadors politiques grillent la politesse sur leurs sites au président Sarkozy, lequel a annoncé la retransmission simultanée et inédite des inévitables voeux présidentiels à la fois sur la petite lucarne et on-line. Nous ne commenterons pas ici la mise en scène, les capacités oratoires et l'amateurisme général qui transpire. Nous serons fidèles à notre analyse corporelle.

François Bayrou nous offre par exemple un concentré de ce qui concoure à son manque d'expressivité : en 4 minutes, on dénombre 2 haussements de sourcils et 11 battements de paupières, soit un battement environ toutes les 30 secondes, il ne montre pas ainsi que l'internaute "entre" dans son cerveau ; on cligne en effet des paupières pour enregistrer des informations ; il en résulte le sentiment d'une mise à distance.

De même, les sourcils sont un peu les "bras du visage", en mouvement, ils participent de l'implication de l'orateur (à l'inverse, le sourcil froncé et forcé à la Chirac sent l'artifice), fixes, ils soulignent les lacunes expressives. On sait pourtant Bayrou plutôt impliqué dans ses prises de parole, et on le confirme avec cette présence forte de l'épaule gauche ; faut-il y voir alors une façon pour lui d'exercer un contrôle sur son discours ? La rigidité des axes de tête plaide pour.

Le candidat du Modem confirme le manque d'adéquation qui le pénalise entre le verbal, impliqué, et le visuel, peu implicant.


 


François Bayrou - Voeux pour l'année 2011
 

 

Marine Le Pen nous offre son oeil gauche ; elle est d'emblée dans le lien, dans une logique empathique.Le mot "déclin" concernant la France est assorti d'une déglutition marquant réellement ses craintes et la phrase-clé : "nous pouvons toujours changer le cours de l'histoire" s'accompagne d'une sortie de langue sur la gauche, marquant là une volonté chevillée au corps (comme dirait une certaine prétendante socialiste) d'amener l'interlocuteur dans son univers, on peut être sûr qu'elle va y consacrer toute son énergie.

Nous ne devons pas baisser les bras, nous dit-elle, il est en même temps parasitant pour elle de ne pas utiliser les siens, celui qui ne fait pas de gestes n'est pas perçu comme intimement lié à son discours. Peut-être un mauvais conseil de son entourage en est-il cause. Lorsque les soldats français sont évoqués, on remarque son oeil droit qui cligne et sa bouche se refermer en fin de phrase, il y a là une émotion à tonalité négative et un non-dit difficilement évaluables sans la questionner davantage. Mais comme le synergologue n'interprète pas, nous n'extrapolerons pas.

La candidate du FN confirme son potentiel naturel de séduction.


 


Marine Le Pen présente ses voeux pour Noël et l'année 2011

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0