Article publié par le quotidien L'Equipe du dimanche 05 août 2012 en page 2

 

"Il se caresse les cheveux comme pour chasser un poids qui serait trop lourd"

" Dans sa gestuelle, il y a ce qui relève du non conscient et du conscient. On peut penser qu’il y a une part de tactique dans ses démonstrations. Le paon fait-il la roue pour montrer qu’il est beau ou en convaincre les autres ? Il est visiblement en confiance mais l’est-il réellement ? Comme les gens dans la rue qui sifflent pour se donner une contenance et qui, en fait, ne sont pas à l’aise, manquant d’assurance. Ce qui est intéressant, c’est ce qui apparaît quand la mécanique bien huilée se dérègle, comme l’an passé après son faux départ et qui réapparaît depuis (notamment avant les séries samedi 04 août où Bolt, sérieux, se caresse souvent le crâne). On s’aperçoit qu’il se caresse les cheveux qu’il n’a pas comme pour chasser un poids qui serait trop lourd, le ciel qui lui tomberait sur la tête. Il se nettoie le visage comme pour chasser une image qui serait dérangeante. Je change de séquence, je me recadre. Le contact au visage, à la commissure des lèvres, c’est une marque d’inconfort : que va-t-on dire de moi ? Et puis, quand quelqu’un qui fait habituellement le show, joue moins le fanfaron, c’est qu’il y a un truc qui se passe. Aussi grands soient-ils, les champions n’en subissent pas moins le contrecoup de la pression."
 
Stephen BUNARD, synergologue, spécialiste du langage du corps.
 
Photo © Reuters
Usein Bolt

Usein Bolt

Tag(s) : #Sport

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :