martine aubry

 

David Pujadas aurait-il mélangé les genres en cette rentré des classes du lundi 05 septembre ? Martine Aubry  a été interrogée avec insistance sur le retour de DSK, un peu sur ses résultats dans les sondages, et a miinima sur ses propositions en matière d'éducation. Le présentateur, déçu, passera à regret au sujet épineux de l'éducation, dont on découvre alors qu'il était le leurre pour attirer la candidate, non sans avoir lâché dans un soupir à propos de DSK : "on n'en saura pas plus sur le sujet..."

C'est donc, en toute logique, que l'axe rotatif droit de Martine Aubry, qu'elle a quasi constant dans l'interview, se retrouve renforcé sur le sujet DSK : elle présente son hémivisage droit, nous regarde avec l'oeil droit, témoignage de la mobilisation de son esprit analytique ; l'échange ne se fait pas dans la détente. Quand le sujet DSK arroive sur le tapis, un axe latéral droit (la tête penche à droite) ajoute un élément de vigilance et Aubry arbore un sourire inversé dont nous aurons l'occasion de reparler sur ce blog ou dans les médias.

 

 

La amin droite est omniprésente pendant les explications. Le discours est contrôlé. La main gauche, le lien, la spontanéité, l'attachement aux propos tenus, surgissent lors l'éducation est (enfin) abordée. On observe même une micro-traction de la veste, elle saisit en un geste de recadrage les deux pans de son tailleur, pour signifier qu'elle va "entrer dans le match" et qu'elle a bien des choses à partager sur le sujet qui lui tient à coeur. Ce geste est plus largement observé dans la communication non verbale des hommes.

La main gauche s'élève (à hauteur des épaules) et les doigts se mettent "en bourse" (un peu à la manière des Italiens, ils se rassemblent et se collent), deux items marquant la forte implication de la candidate pour le sujet, pour laquelle l'éducation semble une priorité parmi les priorités. On comprend d'autant mieux la déception de Martine Aubry : une intervention un jour de rentrée scolaire sur le service public à côté de la plaque à cause d'un Pujadas braqué sur l'éducation... sexuelle.

 

Mise à jour du mercredi 07 septembre :

Extrait du discours de Martine Aubry à Toulouse : "Je suis prête pour faire barrage à la droite et l'extreme-droite, pour refaire de la France une grande nation éducative." CQFD

 


 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0